Ca s'est tourné près de chez vous !

Ca s'est tourné près de chez vous !

Philippe Lombard

Plus de détails

prix total

22,00 € TTC

Disponible en prévente - livraison le mercredi 10 novembre 2021

« Dès l’instant que des choses ont été écrites dans les journaux, qu’elles ont été dévoilées, il n’y a pas de raison que le cinéma n’amène pas sa part là-dedans. » C’est ce que disait Jean Gabin au moment du film L’Affaire Dominici, en 1973. Il n’avait pas tort, le « Vieux », il n’y a pas de raison de ne pas s’intéresser au « réel », tant la vie est parfois plus fournie que la fiction. Plus cruelle aussi.

 

De Landru à Mesrine, du Docteur Petiot aux sœurs Papin, de Omar Raddad à l’assassinat du juge Renaud, en passant par l’affaire du « Pull-over rouge » et celle de la parricide Violette Nozière, les faits divers rapportés par les grands quotidiens et les journaux télévisés ont passionné le cinéma français qui en a fait des films de toutes sortes. Rarement des comédies (mais c’est arrivé), souvent des œuvres engagées qui poussent le public à se questionner, éventuellement des divertissements ne reprenant que le point de départ du drame.

 

André Cayatte, Jean-Pierre Mocky et Yves Boisset ont dénoncé les violences policières ou les magouilles politiques, François Truffaut s’est nourri des faits divers pour ses scénarios car il avait toujours besoin d’une « vérification par le réel », José Giovanni s’est inspiré d’authentiques truands qu’il a pu connaître pour ses polars mythologiques, Bertrand Tavernier aimait remettre ces histoires vraies dans le contexte de leur époque. Bref, l’imaginaire des cinéastes a toujours eu besoin d’une « base ».

 

Les films font régulièrement polémique à leur sortie et certains protagonistes dépeints à l’écran saisissent la justice pour interdire la projection ou retirer des scènes, qu’il s’agisse de la dernière maîtresse de Landru, de Jean-Marie Le Pen ou du père Preynat.

 

Car oui, la vérité, ça fait mal ! Aïe !

 

Philippe Lombard approche du demi-siècle et de la quarantaine d’ouvrages, tous consacrés à sa passion : le cinéma. Collaborateur régulier de la revue Schnock, il est l’auteur chezPhilippe Lombard de Ça tourne mal ! et Ça tourne mal… à Hollywood ! qui relatent les coulisses (agitées) du septième art.

Rayons